Sélectionnez votre langue

  • English (United Kingdom)
  • Français (France)
  • Deutsch (Deutschland)
  • Czech (Čeština)

Tout ce qui reluit n'est pas or.


Sens et origine

Le proverbe "Tout ce qui reluit n'est pas or" est une mise en garde qui suggère que tout ce qui semble attrayant ou prometteur n'a pas nécessairement de valeur ou d'authenticité. En d'autres termes, les apparences peuvent être trompeuses et il ne faut pas juger de la valeur réelle ou de la nature d'une chose en se basant uniquement sur ses caractéristiques extérieures.

Ce proverbe a des origines anciennes et remonte à diverses sources. L'un des premiers exemples connus se trouve dans la pièce de William Shakespeare "Le Marchand de Venise", écrite vers 1596, où l'on peut lire "Tout ce qui brille n'est pas de l'or". L'idée qui sous-tend le proverbe est toutefois antérieure à Shakespeare, car on trouve des sentiments similaires dans des écrits antérieurs et des traditions orales.

L'utilisation métaphorique de l'or comme symbole de valeur et de désirabilité fait de ce proverbe une sagesse intemporelle, applicable dans différents contextes. Il rappelle qu'il faut regarder au-delà des apparences superficielles et prendre en compte la substance ou les véritables qualités d'une personne, d'une chose ou d'une situation.